Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Plume-pudding

Gastronomie

23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 12:13


ingrédients

4 petites courgettes
10 cL de crème liquide
100 g de fromage râpé
1 oeuf
une pincée de cumin
une pincée de graines de coriandre écrasées
une pincée de basilic séché
une petite pincée d'herbes de Provence
quelques gouttes de tabasco
poivre du moulin
sel

matériel

un plat à gratin
four

Faites préchauffer le four à 180°C.
Lavez les courgettes, coupez-en les extrémités, puis coupez-les en deux dans le sens de la longueur. Disposez-les dans le plat à gratin. Salez et poivrez.
Dans un bol, battez l'oeuf avec la crème, le fromage, les herbes et les épices. Salez et poivrez la préparation et disposez-la sur les courgettes. Enfournez pour environ une demi-heure.

remarque

Ce gratin fournira un accompagnement savoureux à des grillades ou à de la volaille. Les épices évitent à la courgette de paraître fade et se marient bien à sa saveur aqueuse.
Repost 0
22 mars 2007 4 22 /03 /mars /2007 11:12


ingrédients


75 cL de soupe verte printanière (voir recette)
50 cL d'eau
1 filet de lieu noir de 200 g
farine
une pincée d'oignons séchés
une gousse d'ail
quelques pincées de coriandre fraîche ou séchée (+ une pincée pour les boulettes)
une cuiller à café de graine de coriandre écrasées
une pincée de curry
différentes sortes d'algues séchées (en épicerie asiatique)
200 g de nouilles de riz chinoises plates (en forme de tagliatelles)
huile de tournesol
sel

matériel

une grande casserole
un robot mixeur
bols à soupe
cuillers à soupe chinoises
baguettes

Préparez les boulettes de poisson. Mixez le filet avec l'oignon séché, une pincée de coriandre, une de sel et la gousse d'ail épluchée.
Roulez et farinez de petites boulettes de la grosseur d'une noix et faites les frire jusqu'à ce qu'elles soient bien dorées.
Pendant ce temps, préparez la soupe. Dans une grande casserole, mettez à chauffer le reste de soupe verte printanière en la rallongeant d'eau. Ajoutez toutes les herbes et épices restantes. Lorsque les boulettes sont cuites, plongez les nouilles dans la soupe et laissez cuire une ou deux minutes. Vérifiez la consistance des pâtes et l'assaisonnement en sel avant de servir.
A l'aide d'une cuiller à spaghettis, récupérez les pâtes et répartissez-les avec les boulettes dans les bols. Ajoutez le liquide et servez avec des cuillers à soupe chinoises et des baguettes.

remarque

Version au poisson de la soupe d'inspiration asiatique, et sans doute la meilleure. Elle peut fournir à elle seule un repas complet...

Repost 0
Published by Sabine - dans ENTREES ET TAPAS
commenter cet article
19 mars 2007 1 19 /03 /mars /2007 21:01


ingrédients


2 L d'eau environ
1 bouillon cube de boeuf dégraissé
les fânes d'une botte de radis
150 g d'épinards environ
2 pommes de terre
5 gousses d'ail
 noix de muscade en poudre ou râpée (très peu)
une grosse pincée de persil frais ou séché
poivre du moulin
crème fraîche

matériel

une grande casserole ou une cocotte
un mixeur plongeur

Mettez l'eau à chauffer avec le bouillon cube. Pendant ce temps, lavez, pelez et coupez les pommes de terre en petits dés. Mettez-les dans l'eau avec les gousses d'ail épluchées, le persil, le poivre et la noix de muscade. Chronométrez 20 minutes.
Lavez très soigneusement les fânes et si nécessaire les épinards. Plongez-les dans la soupe cinq minutes avant la fin de la cuisson.
Mixez bien la soupe. Rectifiez l'assaisonnement en sel et poivre et servez avec de la crème fraîche.

remarque

Ne jetez pas les fânes des radis que vous achetez, mais essayez sans appréhension cette recette. Contrairement à ce que pourrait laisser penser leur origine peu noble, les fânes donnent à cette soupe verte tout son caractère gustatif. Le bouillon cube et l'ail éloignent toute fadeur, mais c'est la note subtile et noisetée des fânes qui domine. Il est même possible de supprimer les épinards pour en rester à une association encore plus simple.
Repost 0
Published by Sabine - dans ENTREES ET TAPAS
commenter cet article
11 mars 2007 7 11 /03 /mars /2007 20:41


ingrédients


4 oeufs
75 g de farine fluide
40 cL de crème fraîche liquide
100 g de gruyère râpé
75 g d'épinards hachés
1 bocal de sauce tomate piquante d'environ 200 g (ex : sauce "arrabiata" de Barilla)
une petite boîte de champignons de Paris émincés
deux pincées de persil ciselé frais ou séché
une pincée de ciboulette ciselée fraîche ou congelée
une pincée de basilic ciselé frais ou séché
une gousse d'ail
sel
poivre du moulin
une noix de beurre pour le moule



matériel

un moule à tarte ou à manqué
four
saladier
fouet

Préchauffez le four à 180 ° C.
Cassez les oeufs dans un saladier et battez-les bien. ajoutez progressivement la farine en battant, puis la crème fluide et enfin le fromage râpé et les fines herbes. Salez (un petit creux de main) et donnez quelques tours de poivre du moulin.
Ecrasez l'ail ou coupez-le très finement et ajoutez-le à la pâte.
Beurrez le moule et versez-y la préparation, qui est assez liquide. Ajoutez en pluie les champignons et les boulettes d'épinards et terminez par la sauce tomate : à l'aide d'une cuiller, disposez de grosses taches rouges sur le dessus.
Enfournez pour environ une demi-heure.
Ne démoulez pas, mais découpez directement le clafoutis dans le plat à l'aide d'une spatule.
Servez encore chaud ou complètement froid.

remarque

N'hésitez pas à essayer cette bizarrerie aux couleurs du drapeau bolivien ; elle révèle en bouche une agréable texture fondante, où la note plus liquide et pimentée de la sauce tomate vient s'imposer en touche finale. Ce piment se marie très bien avec l'oeuf et empêche champignons et épinards de paraître fades.
Pour un repas du soir léger, ou à découper en petits morceaux pour obtenir des tapas très colorées. A notre avis, ce plat est encore meilleur froid, lorsqu'il sort du réfrigérateur.
Repost 0
9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 12:53


ingrédients


2 oeufs frais
4 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse ou liquide
50 g de roquefort
une pincée de basilic
une pincée de paprika
sel
poivre du moulin
pain (par exemple du pain au levain, légèrement acide)

matériel

2 petites cocottes à oeufs spéciales (à défaut, des ramequins fermés avec du papier aluminium)
four

Préchauffez le four à 100°C environ.
Cassez l'oeuf dans chaque cocotte en veillant à ne pas briser le jaune. Ajoutez le sel et le poivre, la crème, le basilic, les miettes de roquefort et une pincée de paprika sur le dessus pour décorer.
Fermez bien les couvercles des cocottes. Enfournez pour 10 min - un quart d'heure environ, en surveillant bien la cuisson. Le blanc doit avoir pris et le jaune doit rester légèrement liquide. Ouvrez les couvercles à l'aide d'une manique, laissez refroidir légèrement et servez encore chaud avec de belles tranches de pain au levain.



remarque


De simples oeufs se transforment en une entrée raffinée. De nombreuses variantes sont possibles (vous pouvez ajouter des épinards, de la sauce tomate, des oignons, de l'ail, des tomates cerises, des tomates séchées, des olives, des pointes d'asperges vertes, des coeurs d'artichauts, des lardons, des fromages, toutes sortes d'épices et de fines herbes).
Repost 0
Published by Sabine - dans ENTREES ET TAPAS
commenter cet article
8 mars 2007 4 08 /03 /mars /2007 18:45

ingrédients

1,5 L d’eau
1 bouillon cube de bœuf dégraissé
une grosse poignée de nouilles de riz vietnamiennes (pour la soupe Pho)
deux pincées de curry
trois pincées de coriandre
deux pincée de graines de coriandre écrasées
une pincée d’algues séchées et autres produits asiatiques lyophilisés de votre choix
250 g de viande hachée salée (bœuf et/ou porc)
1 œuf
100 g de farine
une pincé d’oignon haché desséché
huile

matériel

une grande casserole
une grande poêle
bols, cuillers à sauce et baguettes

Faites chauffer l’eau dans la casserole en y ajoutant le bouillon cube, le curry, deux pincées de coriandre, une de graines de coriandre et les algues séchées.
Pendant ce temps, préparez des boulettes de viande de la taille de noix : écrasez la viande à la fourchette en y additionnant l’œuf, une pincée de curry, de coriandre et de graines de coriandre, ainsi que quelques cuillers à soupe de farine, pour rendre la consistance plus pâteuse.
Mettez l’huile à chauffer dans la poêle.
Formez les boulettes à la main et roulez-les dans la farine. Quand l’huile est assez chaude, disposez les dans la poêle et faites les cuire en les retournant au moins une fois, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées sur les deux faces et croustillantes.
Plongez les nouilles dans la casserole et laissez cuire à peine une ou deux minutes (goûtez-les pour en évaluer la cuisson). Disposez les nouilles, les boulettes et le bouillon non filtré dans les bols et servez sans attendre, en proposant des baguettes et des cuillers adaptées.

Remarque

Rien de traditionnel dans cette recette, qui composera un plat unique à la fois complet et original. Vous pouvez varier les sortes de nouilles de riz utilisées (plus ou moins fines…), veillez alors à respecter le temps de cuisson.
Je mets dans cette soupe des sortes d’algues et de produits non identifiés que mon oncle a rapportés de Chine, et dont je ne sais pas déchiffrer les étiquettes… Mettez les produits de votre choix (sauce au soja, Nuoc Mam, champignons séchés, etc.), fouinez dans les épiceries pour en essayer de nouveaux.
Variante : faites des boulettes de porc et ajoutez aussi au dernier moment de grosses crevettes décortiquées dans le bouillon.
Repost 0
Published by Sabine - dans ENTREES ET TAPAS
commenter cet article
2 mars 2007 5 02 /03 /mars /2007 21:14


ingrédients


un petit concombre
100 g de feta
2 ou 3 cuillers à soupe de "reine des vinaigrettes" (voir recette sur ce blog)
sel, poivre du moulin

matériel

un éplucheur
un joli plat

Lavez et pelez le concombre et coupez-le en rondelles assez fines. Disposez-les dans le plat de service. Salez et poivrez légèrement. Ajoutez la vinaigrette par dessus puis émiettez la feta au centre. Passez un peu au réfrigérateur avant de servir si le concombre n'est pas déjà frais.

Remarques

Le goût salé de la feta relève bien celui du concombre, un peu fade. Si la peau du légume n'est pas trop épaisse, vous pouvez la conserver, elle apportera un peu de croquant à la salade.
Vous pouvez ajouter de la menthe ou de la ciboulette ciselées.

Repost 0
Published by Sabine - dans ENTREES ET TAPAS
commenter cet article
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 20:16


ingrédients


4 oeufs
5 cuillers à soupe de cacao non sucré
150 g de sucre en poudre
1 sachet de sucre vanillé
1 sachet de levure chimique
4 cuillers à soupe de farine
2 cuillers à soupe de maïzena
50 g de beurre doux + pour le moule
2 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse
un peu de rhum brun
1 pincée de sel

matériel

four
batteur électrique
petite casserole
2 saladiers
1 moule à soufflé de taille moyenne

Séparez les blancs des jaunes. Dans une petite casserole, mettez le beurre, la crème et le cacao et faites chauffer le tout à feu très doux en mélangeant bien. Vous obtenez un chocolat assez liquide. Réservez.
Battre les jaunes avec les sucres jusqu'au ruban. Ajoutez la levure, le chocolat, le rhum, puis la farine et la maïzena.
Ajoutez une pincée de sel aux blancs et montez les en neige en utilisant d'abord une vitesse modérée puis, une fois que les blancs sont montés, la vitesse maximale pour les serrer en neige bien ferme (les blancs doivent opposer résistance au doigt).
Préchauffez le four à 180°C.
Incorporez d'abord une petite partie des blancs à la pâte puis l'ensemble. Soulevez délicatement le mélange avec une cuiller en bois jusqu'à ce qu'il soit assez homogène.
Beurrez le moule et versez-y la pâte.
Enfournez pour 1/2 heure-3/4 d'heure, sans ouvrir la porte du four ni baisser la température. Il s'agit en effet d'une sorte de soufflet. Le gâteau doit bien monter, être doré sur le dessus. Il peut rester un peu fondant à l'intérieur.

Remarque

Un gâteau à la texture légère et aérée, au goût chocolaté mais pas trop prononcé. Se déguste tiède ou froid, le jour même. Il est normal qu'il retombe un peu en refroidissant.
Repost 0
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 19:48


ingrédients pour la pâte


250 g de farine
1 pincée de sel
75 g de beurre doux en dés
1 oeuf
50 g de sucre en poudre
un peu d'eau si nécessaire

ingrédients pour la garniture

1 boîte d'ananas au sirop en rondelles
1 kiwi mûr
2 mandarines
1 jaune d'oeuf
1/4 L de lait
1 sachet de sucre vanillé
75 g de sucre en poudre
1 cuiller à soupe bombée de farine

matériel

four
casserole
jattes
fouet
cuiller en bois
moule à tarte
feuille de papier sulfurisé
rouleau à pâtisserie
ouvre-boîte

Préparez d'abord la pâte en amalgamant rapidement tous les ingrédients et en y ajoutant un peu d'eau si nécessaire.
Découpez une feuille de papier sulfurisé de la taille du moule, abaissez-y la pâte et garnissez le moule. Faites une jolie bordure avec les doigts:



Préchauffez le four à 180 °C.
Préparez ensuite la crème pâtissière. Portez le lait à ébullition. Dans un bol, mélangez au fouet le jaune d'oeuf et les sucres, puis la farine. Versez une partie du lait sur le mélange, fouettez bien pour diluer ce dernier et versez le tout dans la casserole. Sur feu moyen, remuez jusqu'à épaississement de la crème. Garnissez le fond de tarte, mais pas trop copieusement, sinon ce serait écoeurant : ne cherchez pas à mettre toute la crème.
Egouttez bien les ananas et disposez les tranches sur le dessus de la tarte. Enfournez pour environ 3/4 d'heure (le bord de la tarte doit être bien doré et les ananas, complètement cuits, ne doivent plus être juteux).
Laissez refroidir puis démoulez sur le plat de service.
Pelez le kiwi et les mandarines ; coupez le premier en fines rondelles et divisez les secondes en quartiers. Disposez les rondelles sur les ananas et les quartiers entre.
Placez au réfrigérateur plusieurs heures et dégustez bien frais.


Repost 0
22 février 2007 4 22 /02 /février /2007 15:09

A ce moment, la pelouse s'animait davantage. Des lunchs s'organisaient en plein air, en attendant le Grand Prix. On mangeait, on buvait plus encore, un peu partout, sur l'herbe, sur les banquettes élevées des four-inhand et des mail-coach, dans les victorias, les coupés, les landaus. C'était un étalage de viandes froides, une débandade de paniers de champagne, qui sortaient des caissons, aux mains des valets de pied. Les bouchons partaient avec de faibles détonations, emportées par le vent; des plaisanteries se répondaient, des bruits de verres qui se brisaient mettaient des notes fêlées dans cette gaieté nerveuse. Gaga et Clarisse faisaient avec Blanche un repas sérieux, mangeant des sandwichs sur une couverture étalée dont elles couvraient leurs genoux. Louise Violaine, descendue de son panier, avait rejoint Caroline Héquet; et, à leurs pieds, dans le gazon, des messieurs installaient une buvette, où venaient boire Tatan, Maria, Simonne et les autres; tandis que, près de là, en l'air on vidait des bouteilles sur le mail-coach de Léa de Horn, toute une bande se grisant dans le soleil, avec des bravades et des poses, au-dessus de la foule. Mais bientôt on se pressa surtout devant le landau de Nana. Debout, elle s'était mise à verser des verres de champagne aux hommes qui la saluaient. L'un des valets de pied, François, passait les bouteilles, pendant que la Faloise, tâchant d'attraper une voix canaille, lançait un boniment.

- Approchez, messieurs... C'est pour rien... Tout le monde en aura.

Repost 0

Articles Récents