Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Plume-pudding

Gastronomie

26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 11:08

A faire la veille (réfrigération nécessaire)

 

buche (9)

 

Ingrédients

 

- 2 boîtes de 500 g de marrons entiers cuits à la vapeur

- 600 g de chocolat noir pâtissier

- 125 g de beurre doux de qualité

- 1/2 verre de lait

- 10 cuillères à soupe de sucre en poudre

- 2 sachets de sucre vanillé

- 2 cuillères à café d'extrait de vanille liquide

- 1 à 2 verres à liqueur de Grand-Marnier (flacon rouge)

- (facultatif) éléments de décoration (sucre coloré, bonbons, pralin, copeaux de chocolat, figurines en plastique, etc.)

 

Mettez les marrons (et leur jus) à chauffer dans une casserole sur feu assez vif. Couvrez.

 

buche (2)

 

Quand les marrons sont bien chauds, écrasez-les soigneusement au presse-purée. Réservez.

 

buche (3)

 

Faites fondre le chocolat avec le lait (au bain-marie ou sur feu très doux). Ajoutez le beurre coupé en dés, laissez fondre et mélangez bien. Hors du feu, ajoutez un verre à liqueur de Grand-Marnier et deux sachets de sucre vanillé et deux cuillères à soupe de sucre en poudre. Mélangez.

 

buche (1)

 

Ajoutez l'extrait de vanille et huit cuillères à soupe de sucre en poudre à la purée de marrons. Versez ensuite la moitié du chocolat fondu dans les marrons et mélangez intimement à la fourchette. 

 

buche (4)

 

buche (5)

 

buche (6)

 

Goûtez et rectifiez si besoin la quantité de sucre et de liqueur.  Rajoutez aussi éventuellement un peu de chocolat pour atteindre la consistance voulue (une pâte épaisse, molle et collante).

 

buche (7)

 

Réservez l'autre partie du chocolat (pour le glaçage).

Laissez refroidir puis placez l'appareil aux marrons environ deux heures au congélateur.

Sortez l'appareil du congélateur et façonnez la bûche à la main, en lui donnant la forme souhaitée.

 

buche (8)

 

Pour le glaçage, réchauffez le chocolat jusqu'à ce qu'il soit malléable (il ne doit pas être trop dur, ni complètement fondu). A l'aide d'une spatule ou d'un couteau à bord rond, étalez généreusement le chocolat sur le dessus de la bûche et les côtés. Faites des rayures dans le sens de la longueur avec une fourchette. Ajoutez ensuite les éléments de décoration que vous souhaitez. Sur l'illustration, les bûchettes ont été façonnées en forme de souris et de hérissons.

Dégustez bien froid, presque glacé, après un passage d'une heure au congélateur.

Repost 0
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 13:08

 

desserts-9045.JPG Tarte pommes rouges/reines claudes/groseilles/fraise

 

Ingrédients

 

 

- 250 g de farine

- 125 g de beurre doux de bonne qualité (+10 g pour la garniture)

- une pincée de sel

- un sachet de sucre vanillé

- trois cuillères à soupe de sucre roux

- 1 kg environ de fruits d'été mélangés, au choix (certaines variétés de pommes, prunes, mûres, groseilles, pêches, poires...)

 

Matériel

 

- Moule à tarte (ou bien étaler la pâte sur la lèche-frite)

- rouleau à pâtisserie (ou un verre lisse...)

- papier sulfurisé

- grille à gâteau (facultatif)

 

 

desserts-9278.JPG

 

desserts-9298.JPG

Tarte pommes rouges/pêches jaunes/mirabelles/mûres

 

 

Préparez d'abord la pâte : dans un saladier, versez la farine, ajoutez le sel et le beurre bien froid coupé en dés. Malaxez rapidement avec les doigts en frottant vos paumes l'une contre l'autre, de façon à obtenir une consistance sableuse homogène. Ajoutez de l'eau tiède (environ un verre). Formez rapidement une boule sans la pétrir ; la pâte obtenue doit être molle et souple, mais doit se détacher des parois. Rajoutez un peu de farine au besoin si la pâte colle trop aux doigts. Réservez au frais environ dix minutes (pour étaler la pâte sans qu'elle colle).

 

Pendant ce temps, préparez les fruits et préchauffez le four à 180 °C. Coupez les fruits juteux en quatre pour qu'ils rendent moins d'eau. Si vous utilisez des prunes très juteuses, il peut être nécessaire de faire précuire un peu la pâte. Vous pouvez aussi tout simplement saupoudrer un peu de semoule crue sur l'abaisse avant de disposer les fruits qui rendent du jus.

 

Farinez légèrement la pâte, abaissez-la sur un carré de papier sulfurisé, garnissez-en un moule à tarte. Faites de jolis bords en rabattant régulièrement la pâte sur l'un de vos doigts:


blog-pate-jolie.jpg

 

Disposez les fruits en faisant des dessins géométriques (couronnes sucessives, rayons du cercle, etc.). Saupoudrez avec les sucres et disposez ici et là quelques lichettes de beurre.

 

 

Remarque:

J'utilise une variété de pommes anciennes, petites, à la peau d'un rouge tirant sur le violet (naturellement céreuse), et à la chair blanche veinée de rose. Comme elles sont bio et que la peau est très fine, je ne l'ôte pas, ce qui donne de beaux tons roses à la tarte.

 

Variante pour la pâte:

Au lieu de n'ajouter que de l'eau, ajoutez un oeuf  et éventuellement un peu d'eau (seulement le nécessaire pour permettre à la pâte de former une boule).

Repost 0
20 août 2014 3 20 /08 /août /2014 11:47

Ingrédients

 

- 100 g de chocolat pâtissier de bonne qualité

- 80 g de beurre salé (dont 10 g pour beurrer les ramequins)

- 10 cL de crème fraîche (en brique, par ex.)

- 2 oeufs

- 1 cuillère à soupe de crème de marron

- 2 cuillères à soupe de sucre en poudre

- 1 sachet de sucre vanillé

- 2 bonnes cuillères à soupe de farine de blé

- une douzaine de noisettes pilées ou mixées grossièrement

- une petite pincée de sel

 

Matériel

 

ramequins individuels

fouet à main

batteur (pour les blancs en neige)

un grand plat à bord hauts passant au four

 

Dans une casserole, à feu très doux (au besoin, au bain-marie), faites chauffer la crème, le beurre (en garder un peu pour beurrer les ramequins) et le chocolat en remuant avec une cuillère en bois. Hors du feu, ajoutez progressivement la farine, puis la crème de marron, et mélangez bien. Réservez.

Séparez les blancs des jaunes en plaçant les jaunes dans une jatte. Réservez les blancs au frais. Battez les jaunes avec les sucres jusqu'à ce que le mélange forme une texture crémeuse.

Battez les blancs en neige en les additionnant d'une petite pincée de sel. Ajoutez la préparation au chocolat aux jaunes battus et mélangez bien.

Préchauffez le four (180 °C).

Incorporez délicatement les blancs en neige avec une cuillère en bois : d'abord une grosse cuillérée, puis, lorqu'elle est incorporée à la préparation qui s'en trouve ainsi allégée, vous pouvez ajouter le reste. Soulevez la préparation d'un mouvement ample, doux et régulier pour que les blancs ne se cassent pas. Inutile de chercher à les mélanger complètement: arrêtez lorqu'il ne reste que des morceaux de blancs de la taille de pois chiches. Ajoutez les noisettes concassées et mélangez délicatement.

Beurrez généreusement les ramequins, transvasez-y la préparation (ne remplissez pas les ramequins à ras bord). Placez les ramequins dans un grand plat rempli d'environ 2 cm d'eau, pour une cuisson plus douce, au bain-marie.

Enfournez pour environ 10 min. Le dessus doit être bien cuit et gonflé, le coeur tendre. A la sortie du four, le dessus s'affaissera un peu, c'est normal.

Laissez tiédir avant de déguster.

 

Pas de photos pour l'instant, les gourmands ont tout mangé !

 

 

Repost 0
12 juin 2014 4 12 /06 /juin /2014 21:46

Ingrédients

 

- 1 kg d'abricots mûrs (mais encore fermes)

- 250 g de farine

- 140 g de beurre doux de bonne qualité

- une pincée de sel

- un sachet de sucre vanillé

- trois cuillères à soupe de sucre roux

- romarin (facultatif)

 

Matériel

 

- Moule à tarte

- rouleau à pâtisserie (ou un verre lisse)

- papier sulfurisé

- grille à gâteau (facultatif)

 

Tarte-abricots.JPG

 

Préparez d'abord la pâte brisée: dans un saladier, versez la farine, ajoutez le sel et le beurre bien froid coupé en dés. Malaxez rapidement avec les doigts en frottant vos paumes l'une contre l'autre, de façon à obtenir une consistance sableuse homogène. Ajoutez de l'eau tiède (environ un verre). Formez rapidement une boule sans la pétrir ; la pâte obtenue doit être molle et souple, mais doit se détacher des parois. Réservez au frais environ dix minutes. Pendant ce temps, préchauffez le four à 180 °C. Farinez légèrement la pâte, abaissez-la sur un carré de papier sulfurisé, garnissez-en un moule à tarte. Piquez le dessus et enfournez l'abaisse pour une demi-heure, jusqu'à ce qu'elle prenne une couleur blonde.

 

Lavez les abricots, coupez-les en deux, ôtez les noyaux puis coupez les oreillons en deux dans le sens de la longueur. Garnissez l'abaisse (peau des abricots vers le bas) et enfournez de nouveau pour une demi-heure. A ce stade, les amateurs peuvent disposer quelques brins de romarin sur les fruits (à retirer une fois la tarte cuite).

Sortez la tarte du four une fois que les abricots sont bien cuits. S'ils jamais ils rendent du jus au cours de la cuisson, laissez-les cuire plus lontemps et/ou ôtez le jus avec une cuillère avant de poursuivre la cuisson. A la sortie du four, démoulez aussitôt la tarte sur une grille à gâteau et saupoudrez-la encore chaude de sucre vanillé et de sucre roux. Laissez tiédir avant de déguster.

 

Peut se servir avec une boule de glace (vanille, caramel, lavande...), de la crème épaisse fouettée, une crème anglaise.

Repost 0
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 12:52

Pour 3 personnes environ


Durée de préparation et de cuisson: environ 30 minutes

Difficulté: facile

Prix: économique

 

Compote-de-pomme-blog.JPG

 

Ingrédients

 

- 4 pommes au goût assez neutre, de type Golden par exemple

- 1 feuille de laurier

- 6 graines de coriandre

- 1 clou de girofle

- 1 petite pincée de poivre noir du moulin

- 1 petite pincée d'herbes de Provence ou de romarin

- 1 belle cuiller à soupe de miel au goût prononcé (épicéa, montagne, châtaignier, maquis, bruyère...)

 

Matériel

 

- une casserole avec couvercle

 

Epluchez les pommes en quartiers, coupez chaque quartier en deux dans le sens de la longueur puis en huit environ dans l'autre sens, pour obtenir de petits morceaux réguliers. Mettez-les à cuire dans une casserole, sur feu doux. Ajoutez tous les autres ingrédients sauf le miel, couvrez et laissez cuire jusqu'à ce que les pommes deviennent blondes et fondantes. Prenez soin d'ôter le laurier, le clou de girofle et toutes les graines de coriandre Ajoutez le miel et mélangez. Servez tiède.

 

desserts-6699.JPG

 

Remarques:

 

Douceur de la pomme et chaleur des épices font ici bon ménage. Vous pouvez ajouter cannelle, bâton de vanille, quatre épices... Ne forcez pas la main pour que le goût reste subtil.

A servir par exemple avec une boule de glace à la vanille ou au caramel et/ou des speculoos. Autre suggestion: placez une petite faisselle au centre, quelques cerneaux de noix et sucrez avec du miel liquide.

Vous pouvez aussi varier les fruits en les composant à la manière des mendiants, en ajoutant avant la cuisson poires, pruneaux, abricots et raisins secs, noix, noisettes, amandes...


Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 22:35

 

ingrédients


- 4 petites poires (genre Conférence)

- quatre cuillers de miel


matériel


- verrines à couvercle hermétique (pour garder les sucs) ; à défaut des ramequins

 

Préchauffez le four à température très modérée (th. 4 ou 5). Pelez les poires et coupez-les en quartiers, puis en six. répartissez-les dans les verrines. Ajoutez le miel. Fermez les petites cocottes et enfournez pour environ vingt minutes.

Dégustez tiède.

 

Remarques

 

Les poires sont devenues fondantes et ont absorbé le parfum du miel. A déguster avec une crème glacée au miel et au nougat par exemple.

 

Repost 0
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 21:28

 

ingrédients


- deux pommes (Golden, Chanteclerc...)

- 3 cuillers à soupe de sucre roux (cassonade)

- 80 g de farine

- 60 g de beurre salé

(mesures approximatives: il faut qu'il y ait à peu près le même poids en sucre, beurre et farine, mais cependant un peu plus de farine que le reste)


matériel


- des verrines transparentes passant au four ; à défaut, des ramequins

- un saladier

 

Préchauffez le fout th. 6 (180°C). Pelez les pommes et coupez-les en quartiers, puis en six. Répartissez-les dans les verrines.

Dans un saladier, placez la farine et le beurre coupé en dés. Mélangez avec le bout des doigts comme pour une pâte brisée, jusqu'à obtenir une consistance sableuse. Ajoutez la cassonade, mélangez.

Prenez des poignées de pâte en serrant le poing et émiettez-la grossièrement au-dessus des pommes.

Enfournez pour environ vingt minutes. En fin de cuisson, placez quelques minutes le four en position grill, en surveillant bien, jusqu'à ce que le dessus soit bien doré et croustillant.

Laissez tiédir légèrement et servez.

 

Remarques

 

Vous pouvez sucrer légèrement les pommes, y ajouter quelques fruits rouges (framboises, groseilles, mûres), mais en ce cas sucrez davantage à cause de leur acidité. Une goutte d'alcool (cognac, armagnac, rhum brun...), un peu de vanille, rendront les saveurs plus subtiles.

Une crème anglaise ou une boule de glace crémeuse se marieront très bien avec les pommes et le croustillant de la pâte.

Utilisez toujours du sucre roux, non raffiné, c'est bien meilleur.

 

 

Merci à Anna pour ses conseils.



 

Repost 0
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 21:30



ingrédients

1 gros verre rond (type Nutella) de farine
3/4 de verre de sucre
1 verre de lait pas tout à fait plein
1 verre de noix ou de châtaignes cuites à la vapeur concassées
2 oeufs
1 sachet de levure chimique
1 sachet de sucre vanillé
1 pincée de sel
une lichette de rhum
une lichette d'huile d'olive ou d'huile de noix
un peu de beurre pour graisser le moule

matériel

un moule à gâteau (ou des moules individuels à muffins)
un saladier
un fouet
un four

Utilisez le même verre comme doseur. Dans le saladier, placez la dose de farine mêlée à la dose de noix grossièrement écrasées, la levure, les sucres et un peu de sel.
Préchauffez le four à 180 ° C environ.
Mélangez, faites un puits au centre, cassez-y les oeufs, crevez-les avant de les mélanger (en tournant au fouet seulement au milieu, de façon à faire tomber à chaque tour un peu de farine, sans faire de grumeaux).


Lorsqu'il devient difficile de mélanger, mouiller le mélange central oeufs-farine d'un peu de lait. Ajoutez progressivement tout le lait, toujours en mélangeant. Terminez en ajoutant un peu de rhum et d'huile. La pâte doit être homogène, souple et assez liquide (plus épaisse qu'une pâte à gaufres quand même).


Beurrez largement le moule et versez-y la pâte.


Enfournez pour environ 1/2 heure. Le gâteau est cuit lorsqu'il a gonflé, pris une belle couleur brun doré et que la lame d'un couteau, piquée en son centre, ressort sèche. Démoulez le gâteau et laissez-le refroidir. Dégustez-le tiède ou froid, le jour même ou le lendemain.



Remarque

Un délicieux gâteau d'automne, qui se suffit à lui-même, mais accompagnera parfaitement une crème (Mont-Blanc chocolat ou praliné, par exemple) ou une mousse (chocolat, café). Je préfère la version aux noix, mais celle aux châtaignes vaut d'être essayée.
Pour le moule, utilisez de préférence un moule à savarin, c'est-à-dire en forme de couronne, avec un trou au centre : il permet au gâteau de bien lever et offre une jolie présentation en anneau. A défaut, prenez un moule rond ou carré assez petit, à bords assez hauts.
Vous pouvez décorer le gâteau des plus beaux cerneaux de noix réservés à cet effet.







Repost 0
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 17:43


ingrédients


une pâte sablée (cf recette sur le blog)
une boîte de poires au sirop

20 cL de crème semi-épaisse
150 g de chocolat noir pâtissier
70 g de sucre en poudre
2 oeufs

Matériel

four
moule à tarte
papier sulfurisé
cuiller en bois
casserole

Préchauffez le four à 180°C. Etalez la pâte sur le papier sulfurisé puis garnissez-en un moule. Harmonisez la hauteur des bords. Faites cuire à blanc la pâte une dizaine de minutes.
Pendant ce temps, faites chauffer la crème dans une casserole. Hors du feu, ajoutez le chocolat coupé en morceaux et remuez à la cuiller en bois jusqu'à ce qu'il soit fondu. Ajoutez le sucre, puis les deux oeufs, un par un. Remuez jusqu'à ce que la crème soit onctueuse.
Egouttez les poires et disposez-les sur le fond de tarte. Ajoutez la crème au chocolat en prenant soin de ne pas arroser le dessus des fruits.
Enfournez pour environ 1/2 heure. Le chocolat doit être assez ferme, mais ne doit pas cuire trop longtemps.


Remarques

Vous pouvez déguster cette tarte tiède, mais je la préfère bien fraîche, après quelques heures au réfrigérateur. L'alliance poire-chocolat est un grand classique. Vous pouvez raffiner un peu l'association en ajoutant de petits dés de gingembre confit, des pistaches, des pignons, du rhum dans la crème, un lit de caramel sur le fond de tarte avant la cuisson à blanc, des amandes effilées et grillées sur le dessus en fin de cuisson ou des copeaux de chocolat noir au moment de servir...
Repost 0
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 21:21

Ingrédients


250 g de farine + un peu pour façonner la pâte
100 g de beurre salé + quelques noix pour la garniture
environ 6 grosses pommes (type Reinette, Reinette du Canada, Golden, Braedburn ou )
quelque cuiller à soupe de sucre roux
un sachet de sucre vanillé
quelques cuillers à soupe de caramel au beurre salé (vendu en pots)
environ 12 cL d'eau tiède

Matériel

saladier
papier sulfurisé
moule à tarte
rouleau à pâtisserie
four

Dans un saladier, placez la farine et ajoutez le beurre tempéré, coupé en petits dés. Frottez la farine et le beurre entre vos doigts de façon à obtenir rapidement une préparation friable assez homogène. Ajoutez l'eau (surtout, n'en mettez pas trop, la pâte collerait aux doigts) et amalgamez rapidement le tout sans vraiment pétrir, pour obtenir une boule de pâte souple, ni trop collante, ni friable. ajoutez un petit peu d'eau si nécessaire, ou de la farine si la pâte est trop humide.
D'abord à la main puis au rouleau, Etalez la pâte sur le papier cuisson en vous farinant bien les doigts, jusqu'à obtenir un disque un peu plus grand que le moule. Placez la pâte dans le moule et enlevez le surplus de pâte en bordure si nécessaire. Réalisez une jolie bordure en mettant l'index en biais le long du bord, par dessus la pâte, et en repliant le bord de la pâte par dessus le doigt à l'aide de l'autre main. Répétez l'opération tout le tour.
Pelez les pommes, coupez-les en quartiers puis en tranches d'environ 3 mm d'épaisseur. Garnissez le fond de tarte et mettez le four à préchauffer à 180 °C. Saupoudrez les sucres sur le dessus et étalez-y tant bien que mal des filaments de caramel.


Ajoutez quelques petites noix de beurre.


Enfournez pour environ 40 min, en surveillant la cuisson : les pommes doivent être fermes, juteuses et dorées, la pâte légèrement dorée et pas trop croustillante.

Remarque

Un grand classique avec une touche bretonne, à déguster avec un cidre demi-sec. Pour une version plus légère, vous pouvez vous contenter du sucre vanillé. Parfumez alors la tarte selon votre goût, par exemple, zestes de citron et/ou cannelle, flambage final au rhum, cognac, armagnac...
La tarte aux pommes se marie très bien avec la crème : glace à la vanille (Carte d'Or), crème anglaise... Moi, je mets de la chantilly dessus quand j'en ai sous la main. Quant aux alcools, elle va en général bien avec des pétillants : pétillants de raisin, poiré, cidre, Clairette de Die...
Repost 0

Articles Récents